Borsos tokány, le ragoût de boeuf hongrois au poivre



Le paprikás et le pörkölt sont les ragoûts hongrois les plus connus dans le monde. Pourtant, il en est un autre tout aussi délicieux que les Hongrois adorent : le borsos tokány (littéralement ragoût au poivre: prononcer borchoch' tokagne), dont la spécificité est qu'il n'y a pas de paprika. Il est remplacé par de la purée de tomates.

Maman le cuisinait souvent, en général au bœuf, mais on peut le réaliser avec d'autres viandes et aussi en version végétarienne, avec des pommes de terre.

La viande doit être découpée en lanières. Il existe - comme pour toute cuisine familiale - des variantes. Une fois encore, je n'ai pas la prétention de donner LA seule véritable recette du borsos tokány, mais celle de Maman, délicieuse et facile à faire.


Ingrédients pour 2 à 3 personnes

  • 400 g de rumsteak en un seul morceau

  • 1 gros oignon

  • 1 gousse d'ail

  • 50 g de concentré de tomates

  • 10 cl de vin blanc

  • huile neutre

Progression

Découper la viande en lanières de 0,5 cm de large et 5 cm de long.

Emincer l'oignon et l'ail.


Dans un faitout, chauffer une cuillère à soupe d'huile et y faire revenir l'oignon.


Ajouter ensuite le bœuf et le laisser colorer en remuant régulièrement.


Saler et poivrer généreusement.

Ajouter l'ail, puis le vin blanc et laisser évaporer l'alcool à feu vif pendant 2 minutes.


Baisser le feu, couvrir et laisser mijoter 15 minutes.

Verser le concentré de tomates et l'équivalent d'un demi-verre à moutarde d'eau, mélanger, puis couvrir à nouveau.


Continuer la cuisson pendant 15 minutes supplémentaires.


Au bout des 30 minutes totales, vérifier la cuisson. La viande doit être moelleuse. Si ce n'est pas le cas, poursuivre la cuisson, en rajoutant, si besoin, un peu d'eau.


En fin de cuisson, la sauce doit être épaisse et foncée. Le cas échéant, augmenter le feu pour obtenir la bonne consistance.


C'est prêt !

Régalez-vous !

Contrairement au paprikás et pörkölt, le borsos tokány ne se sert pas avec des galuskas ou nokedli, mais avec des pâtes ou des légumes. Maman le servait avec la typique salade de concombres, uborkasaláta.


Mon conseil

Le plat est encore meilleur réchauffé !

0 commentaire
T&T tradition transmission