Spaghetti all' amatriciana


Souvenir ému de mon premier voyage à Rome avec mon Nounours, il y a de nombreuses années déjà ! Entre autres diners délicieux, nous avons dégusté les meilleurs bucatini all’amatriciana au monde chez. Où ? A la Matriciana, bien sûr! un restaurant qui affiche fièrement sa date de naissance : 1870. La recette de la sauce à l'amatriciana (à Rome on parle de sauce à la Matriciana) est assez simple, il faut juste avoir les bons ingrédients. Difficile de trouver en France les fameux bucatini (de l’italien bucato qui signifie percé), sorte de gros spaghettis tubulaires. Je les remplace donc par des spaghettis.


Ingrédients pour 2 personnes

  • 200g de spaghettis

  • 1 tranche d’1/2 cm de guanciale

  • 200 g de tomates pelées (en bocal ou en boite)

  • 1 petit piment rouge

  • 1 gousse d’ail (facultatif)

  • 40 g de pecorino romano à râper

  • 20 cl de vin blanc

  • sel, poivre


Progression


Le guanciale, joue de porc, apporte un goût vraiment particulier à la recette. On en trouve facilement chez les traiteurs italiens. A défaut, la pancetta fera l’affaire.


Couper la tranche en petits bâtonnets et les saisir dans une poêle chaude (l'ajout de matière grasse est inutile). Une fois qu’ils sont devenus translucides, déglacer avec le vin blanc puis laisser évaporer pendant 1 à 2 mn. Réserver.

Dans la même poêle, verser les tomates pelées légèrement écrasées ainsi que le petit piment rouge et la gousse d’ail pelée. Mélanger et laisser mijoter une dizaine de minutes, puis remettre les lardons et baisser la température au minimum.


Pendant ce temps, cuire les spaghettis dans un grand volume d’eau bouillante salée.

Lorsque elles sont cuites al dente, ôter le piment et l’ail de la poêle contenant la sauce, ajouter une louche d’eau de cuisson des pâtes et remuer.


Verser les spaghettis égouttés directement dans la sauce et mélanger rapidement.


Servir aussitôt dans des assiettes creuses chaudes avec du pecorino (ou du parmesan) râpé.

Régalez-vous !

Mon conseil


Guanciale et pecorino font intrinsèquement partie de la vraie recette de la sauce à l'amatriciana. Mais pancetta (ou poitrine fumée) et parmesan peuvent faire l’affaire. Quant au piment, il peut être un peu écrasé avant d’être retiré si on aime la sauce bien relevée, à chacun son palais !

T&T tradition transmission