Paprikás de veau au riz

Mis à jour : 23 nov. 2020


Autant l'avouer tout de suite, cette recette n'est pas à 100% hongroise. Mais elle est à 100% de Maman. Je soupçonne qu'elle l'ait inventée en croisant sa connaissance de la cuisine magyare (donc parfumée au paprika) avec celle de la cucina italiana (qui utilise beaucoup le riz). Au final, c'est un plat délicieux, simple et maternant qui a bercé mon enfance et celle de ma famille. Et qui reste à ce jour le plat familial préféré de Benjamin, mon neveu adoré. Car ma sœur Dany le fait évidemment aussi très bien !


Ingrédients pour 2 personnes

  • 150 g de riz blanc classique

  • 200 g de veau (dans l’épaule par exemple). Mais on peut également choisir du porc ou 2 blancs de poulet

  • 1 oignon

  • 1 cs de paprika doux « édes » (fabriqué en Hongrie de préférence) ou moitié-moitié avec du paprika fort « csipös »… si on aime

  • 1 grosse tomate pelée et épépinée (ou à défaut 1/2 cc de concentré de tomates + 1 cs d’eau)

  • 1 petit verre de vin blanc (bon, ça c’était le truc très italien de Maman)

  • huile neutre type tournesol (à l'origine la cuisine hongroise était au saindoux mais même Maman l'avait abandonné)

  • sel

Progression

Le début de la recette est la même que pour un pörkölt ou un paprikás.

Faire revenir l'oignon finement haché dans de l'huile, puis saupoudrer de paprika.

Ajouter ensuite la viande coupée en morceaux, mais plus petits que pour le pörkölt ou le paprikás. Saler, laisser revenir à feu doux puis mouiller avec le vin blanc et laisser évaporer l'alcool.


C'est à ce moment qu'il faut ajouter le riz et mélanger. Mouiller ensuite avec de l'eau à hauteur de la viande et laisser cuire jusqu'à absorption du liquide, en continuant à mélanger de temps en temps.


Lorsque le liquide est absorbé, donc au bout d'une dizaine de minutes environ, c'est prêt !


Servir bien chaud, dans des assiettes creuses comme pour un risotto italien, par exemple.

Régalez-vous !



T&T tradition transmission