Potage de potimarron tout simple


Envie d'une recette légère pour se remettre des agapes ? J'ai découvert ce potage il y a une dizaine d'année lors d'un séminaire professionnel en Avignon. Pour régaler nos papilles le soir, après une intense journée de travail, nous avons eu droit à un atelier cuisine dispensé par un chef dont j'ai malheureusement oublié le nom. En entrée, il nous a concocté cette recette simplissime aussi délicieuse que diététique, et accepté de nous en livrer le secret. Qu'il en soit remercié aujourd'hui. Outre son parfum subtil, bien plus délicat que celui du potiron, le potimarron possède un autre gros avantage pratique : il est inutile de l'éplucher !


Ingrédients pour 3 personnes

Un potimarron

50ml de lait demi-écrémé

50 ml de fond de veau

noix de muscade râpé

sel

huile d'olive


Progression

Laver soigneusement le potimarron, le couper en deux, ôter les graines. puis le découper en morceaux d'environ 2 ou 3 cm. Moi, j'utilise carrément une feuille de boucher.



Dans un faitout, mettre à froid les morceaux de potimarron, le lait et le fond de veau (obtenu en diluant du fond de veau déshydraté avec de l'eau).


Porter lentement à ébullition, à couvert, en remuant de temps en temps afin que le potimarron fonde petit à petit sans attacher. Au bout de 15 à 20 mn, le potimarron est cuit.

Rectifier l'assaisonnement si besoin car le fond de veau est déjà naturellement salé, et râper généreusement de la noix de muscade. Il ne reste plus qu'à passer le tout au blender. Mais juste avant, j'enlève deux ou trois louches de liquide. Une fois le potage mixé j'ajoute ou pas du liquide. Moi j'aime ce potage très épais donc (sur la photo) je n'ai pas ajouté de liquide.


Au moment de servir, le chef décorait chaque assiette d'un filet d'huile de graines de courge, qu'il faisait lui-même. Difficile à faire soi-même, je remplace donc l'ingrédient par une très bonne huile d'olive. On peut aussi - je le fais parfois - ajouter quelques noisettes torréfiées et grossièrement concassées.

Régalez-vous !

Mon conseil

Cette soupe se réchauffe très bien et se congèle également.

Mon petit + : Il m'arrive souvent de suivre cette recette en réduisant de moitié les proportions de liquide, pour obtenir non pas une soupe mais une purée, toujours avec un petit filet d'huile d'olive. C'est délicieux avec une volaille ou des Saint Jacques par exemple.







Posts similaires

Voir tout
T&T tradition transmission