Pászka gombóc, les boulettes hongroises de pain azyme

Mis à jour : 12 déc. 2020


Les boulettes de pain azyme (boulettes se dit gombóc en hongrois, prononcer "gômmbotss" et pain azyme se dit pászka ou macesz, prononcer "pasko" et "màtssèss), garnissent souvent les soupes hongroises de légumes ou de viandes et les bouillons. Il n'y a pas plus simple à faire ni plus économique ! Maman servait le bouillon d'un pot-au-feu avec ces boulettes en entrée, avant le pot-au-feu lui-même en plat de résistance. Aujourd'hui les repas sont heureusement un peu moins copieux, je conseille donc plutôt de cuisiner et déguster un pot-au-feu, comme ma recette inspirée de Thierry Marx, et de servir le lendemain le bon bouillon restant avec ces fameuses boulettes, comme plat unique de déjeuner, un jour d'automne pluvieux ou d'hiver froid par exemple.


Ingrédients pour 2 à 3 personnes

125 g de pain azyme

2 œufs

2 cs d'eau

1 cs d'huile neutre (de la graisse d'oie dans la recette originale)

sel, poivre


Progression

Mixer finement le pain azyme, puis y ajouter les deux œufs, le sel, le poivre et la cuillère à soupe d'huile.


Mélanger du bout des doigts puis ajouter environ 2 cs d'eau, le but étant d'obtenir une boule de pâte ferme mais pas trop dure. La filmer et la laisser reposer au minimum 30 minutes au frigo. Elle peut être faite la veille.


Au moment de préparer le repas, façonner avec les mains humides des petites boules de la forme d'une noix.


Faire cuire ces boulettes dans une casserole d'eau salée bouillante, pendant environ 30 minutes. Les boulettes vont gonfler et remonter en surface.


Dernière étape: au moment de servir, une fois la soupe ou le bouillon réchauffé, y ajouter les boulettes et laisser encore frémir une dizaine de minutes.


C'est prêt !

Régalez-vous !

Et s'il en reste, ça se réchauffe très bien, directement dans la soupe.

Papa adorait accompagner cette soupe de radis noir coupé en très fines lamelles, servi sur une assiette à part.


Mon conseil

On peut cuire directement les pászka gombóc dans la soupe, mais je ne le recommande pas car cela troublera l'aspect du bouillon.

Les gombóc peuvent se déguster comme unique garniture du bouillon ou être ajoutés à d'autres. Par exemple dans une soupe de poulet hùsleves, c'est délicieux.

T&T tradition transmission