Le picoussel auvergnat de Janine

Dernière mise à jour : mars 11


Voici une des rares recettes de mes jeunes années qui ne vient pas de Maman : le picoussel ou pounti auvergnat. Je la dois à notre chère et regrettée Janine qui veillait à tout et sur nous lorsque nous allions en vacances l'été à Chaudes-Aigues, Thibault, Tristan et moi. Haute comme trois pommes, toujours souriante, d'une énergie inaltérable, elle allumait le feu à bois de la cuisine dès 6 heures et ne nous abandonnait pour rentrer chez elle que vers 21 heures. Entre temps, elle nous concoctait les plats les plus savoureux qui soient, le plus souvent à partir du potager et de la ferme où elle courait s'approvisionner, quand elle n'allait pas "aux champignons". Avec elle, Thibault aura eu la chance d'"aller au jardin" pour découper une salade, juste avant le déjeuner, puis d'en apprécier la vraie saveur dans l'assiette. Tristan, plus petit, doit plutôt se souvenir de l'avoir accompagnée ramasser des oeufs dans le poulailler... et peut-être aussi du grognement du cochon qui le faisait rire aux éclats.

Janine savait aussi bien cuisiner un vol-au-vent raffiné ou une oie farcie (de la ferme bien sûr) que... le picoussel qu'elle m'a fait découvrir.

Un mets simplissime, inratable et hyper économique puisqu'on y met entre autre du porc et des restes de viande, des épinards ou des feuilles de blettes et des pruneaux. C'es un délice !


Ingrédients pour 4 personnes

  • 500 g de viande porc haché (ou un mélange de porc haché et de restes de viande de la veille)

  • 250 g d'épinards cuits ou de feuilles de blettes

  • 150 g de pruneaux dénoyautés

  • 70 g de pain rassis

  • Un petit verre de lait

  • 2 oeufs

  • 1 belle échalote

  • sel et poivre

  • persil

Progression

Couper grossièrement au couteau les branches d'épinard cuit.

Dans une jatte, mélanger la viande de porc haché avec l'échalote ciselé.

Ramollir le pain dans le lait, puis l'exprimer et l'émietter dans la jatte.


Saler, poivrer généreusement, puis ajouter les épinards et enfin les deux oeufs.

Malaxer - il faut y mettre les mains ! - pour que tous les ingrédients se mélangent bien.


Préchauffer le four à 200 °.

Janine utilisait une grosse cocotte en fonte, dont elle bardait le fond de lard. Petite entorse à sa recette, j'utilise un moule en silicone que je badigeonne légèrement d'huile d'olive.

Mettre la moitié de la farce dans le moule puis disposer dessus les pruneaux.

Recouvrir du reste de farce et enfourner pendant environ une heure.


Lorsque le picoussel est bien doré le débarrasser sur un plat. C'est prêt!


A déguster chaud, tiède, froid ou réchauffé.

Régalez-vous !

Mon conseil

Si les pruneaux sont trop déshydratés, il est préférable de les faire gonfler dans de l'eau quelques heures avant.

Si vous choisissez l'option cocotte en fonte lardée de Janine, il est possible de faire cuire le picoussel directement sur le feu, en le retournant à mi-cuisson afin que les deux faces soient bien croustillantes.

Posts similaires

Voir tout
T&T tradition transmission