Gâteau d'enfance : roulé à l’abricot et sauce chocolat


C'est LE dessert de mon enfance, gourmand et régressif : le gâteau roulé à la confiture d’abricot de Maman. Elle le servait soit avec une crème anglaise soit avec une sauce au chocolat. J’ai toujours eu un faible pour la sauce au chocolat… Contrairement à la plupart des recettes de gâteau roulé, dont la pâte est très sucrée, celle de Maman l’est beaucoup moins. Et c’est tant mieux puisque la garniture, elle, l’est suffisamment. Le roulé de Maman est enfantin à faire et il n’est même pas nécessaire d’avoir un verre doseur ou une balance. Une cuillère à soupe suffit !


Ingrédients pour 4 personnes

Pour la génoise

  • 4 œufs

  • 4 cs rases de sucre

  • 4 cs rases de farine

  • une pincée de sel

  • 3/4 pot de bonne confiture d’abricots (Bonne Maman intense par exemple)

Pour la sauce chocolat

  • 250 g de très bon chocolat noir à 70% (Valrhona par exemple)

  • 10 cl de crème fraîche épaisse

  • +/- 10 cl d’eau tiède


Progression

Pour la génoise

Préchauffer le four à 180°

Séparer les jaunes des blancs d’œuf. Battre les jaunes avec le sucre jusqu’à obtention d’un mélange mousseux puis ajouter la farine.


Monter les blancs en neige très fermes avec une pincée de sel puis les incorporer au mélange précédent.


Etaler délicatement la préparation sur une plaque allant au four, légèrement beurrée au préalable. Si elle est en silicone, il est inutile de la beurrer.


Laisser cuire dix minutes. Lorsque la pâte prend une coloration légèrement dorée, c’est prêt. On peut vérifier en enfonçant la pointe d’un couteau qui doit ressortir sèche. Éteindre le four et y laisser encore 2-3 minutes la génoise, puis la sortir et laisser refroidir quelques minutes.


Décoller délicatement les bords, puis passer une spatule sous la pâte. Cela se fait très facilement. Enfin, poser un linge propre sur le plat et renverser le tout, pour que l’ensemble de la pâte repose, à l’envers, sur ce linge.


Lorsque la génoise est complètement froide, la garnir de confiture en ayant soin de laisser une marge sans confiture à l’extrémité. Cela évitera que la confiture déborde lorsque le gâteau sera roulé.


Rouler délicatement le gâteau, en s’aidant le cas échéant du torchon. Couper les deux extrémités pour une plus belle finition.


Déposer le roulé sur un plat de service. C’est prêt !


Sauce au chocolat

Casser le chocolat en morceaux. Faire chauffer la crème fraîche dans une casserole. Lorsqu’elle bout, arrêter le feu, jeter immédiatement les morceaux de chocolat dans la casserole et remuer jusqu’à ce qu’ils soient fondus.


Ajouter ensuite petit à petit l’eau tiède jusqu’à obtention de la texture souhaitée. Moi j’aime bien que la sauce reste un peu épaisse. La laisser refroidir à température ambiante.


Servir deux ou trois tranches par assiette, avec ou sans sauce chocolat. Il y a des amateurs de roulé « nature », d’autres – dont moi – qui le préfèrent avec la sauce chocolat.

Régalez-vous comme ci...
ou régalez-vous comme ça !

Mon conseil

Maman garnissait toujours son gâteau de confiture d’abricot pour sa saveur légèrement acidulée qui cassait le sucré de la génoise. Mais avec de la confiture de framboises – j’ai essayé – c’est tout aussi délicieux. En revanche mieux vaut éviter les confitures trop lourdes ou sucrées comme la fraise ou la figue, par exemple.


La plupart des recettes de roulé suggère de décorer le gâteau avec du sucre glace ou semoule. Cet apport de sucre me parait inutile.

Posts similaires

Voir tout
T&T tradition transmission