Carpaccio de dorade : l'assaisonnement parfait


En été, on aime se régaler d'un simple carpaccio de poisson : bar, maquereau, dorade... La recette est hyper simple. Il faut juste avoir un couteau bien aiguisé pour débiter les filets du poisson en fines tranches ou avoir la chance - comme moi lorsque je suis en vacances - de pouvoir demander à mon poissonnier des Halles de Nîmes, le chalutier nimois de le faire. Il faut ensuite impérativement consommer le poisson le jour même.

Quant à l'assaisonnement d'un carpaccio de poisson, il est de première importance. Il doit être parfumé mais respecter la saveur du poisson frais, et suffisamment original pour mettre en valeur le carpaccio tout en préservant sa délicatesse.

J'ai testé plusieurs variantes avant de m'arrêter sur ce qui constitue aujourd'hui pour nous l'assaisonnement parfait. Voici donc ma recette de carpaccio de daurade.


Ingrédients pour 2 personnes

  • 1 dorade (ou tout autre poisson au choix) débitée en fines tranches

Pour l'assaisonnement

  • 4 cs d'huile d'olive

  • 1/2 jus de citron jaune

  • le zeste d'1/2 citron vert

  • 1/2 cc de gingembre frais coupé en tout petits morceaux (ou râpé)

  • sel

  • poivre (de Timut de préférence)

Pour la présentation :

  • Quelques rouelles d'oignon rouge

  • 1 fraise

  • Quelques feuilles de basilic


Progression

Disposer les lamelles de carpaccio de dorade sur une assiette, sans assaisonnement, filmer et réserver au frigo jusqu'à une demi heure avant de servir.



Préparer l'assaisonnement en mélangeant tout les ingrédients. Réserver.


Une demi-heure avant de servir, badigeonner le carpaccio avec l'assaisonnement, couvrir à nouveau de film alimentaire et remettre au frigo.

Régalez-vous !

Au moment de servir, ajouter sur le carpaccio quelques demi-rouelles d'oignon rouge, les feuilles de basilic et quelques fines lamelles d'une belle fraise rouge.

Terminer avec un tour de moulin à poivre (de Timut, si possible, pour sa saveur citronnée).

A déguster sans attendre !



T&T tradition transmission