"Entre vigne et garrigue", une table magique près d'Avignon

Dernière mise à jour : 4 sept. 2021


C'est dans un écrin provençal des plus authentiques, à deux pas d'Avignon dans le Gard, que le mas familial du Chef Serge Chenet est devenu l'antre incontournable d'une des plus belles cuisines de la région.


Tout y est excellent : la cuisine bien sûr, qui privilégie les produits locaux et en fait la promotion*, mais aussi le cadre -véritablement entre vignes et garrigue, et l'accueil élégant, à la fois discret et chaleureux.


Serge Chenet, breton d'origine, partage aujourd'hui le piano avec son fils Maxime pour offrir une musique délicate qui allie créativité et tradition, éblouit les yeux et berce les papilles.


Inspiration Père et Fils


Trois menus Inspiration Père et Fils, sont proposés. Pour un déjeuner par temps chaud, nous avons choisi le plus sage : amuse-bouche, une entrée, un plat de viande ou poisson, fromages, dessert et gourmandises pour le prix plus que raisonnable de 88 euros par personne. Mais le menu Inspiration qui décline la totalité des spécialités pour 125 euros était bien tentant.

Nous connaissons depuis plusieurs années cette maison, créée en 2008 et étoilée au Michelin dans la foulée. Et cette fois encore, les Chefs ont réussi à nous épater dès les amuse-bouche, avec notamment une glace au hareng et une autre à la moutarde.


Serge Chenet, venu à la rencontre des clients attablés sous la pergola, nous explique très modestement, à ma demande, que c'est très simple à faire une glace au hareng : juste du hareng et de la crème...

"La simplicité est la réussite absolue", disait Frédéric Chopin !


En entrée nous avons choisi "homard et tourteaux en gelée de crustacés, crème de sarrazin et herbes folles, pommes du jardin", un parfait équilibre de saveurs et de textures.


Homard et tourteaux en gelée de crustacés, crème de sarrazin et herbes folles, pommes du jardin

Le sans faute s'est poursuivi, pour moi, avec "la lotte et le safran du Gard comme une bouillabaisse, espuma de rouille" aux parfums subtils et à l'onctuosité toute aérienne.

La lotte et le safran du Gard comme une bouillabaisse, espuma de rouille

Mon cher et tendre a opté, lui, pour le carré d'agneau de Pays rôti aubergine falafelle et courgette trompette, une explosion de saveurs parfaitement équilibrées.

Le carré d'agneau de Pays rôti aubergine Falafelle et courgette trompette

Enfin, avec le dessert, les Chenet ont réussi la performance d'offrir à partir d'ingrédients a priori plutôt riches, une touche sucrée d'une exquise légèreté.