Coup de cœur : La gastronomie doit prendre conscience de son agriculture, estime Thierry Marx



« La gastronomie peut avoir de beaux jours devant elle si elle prend conscience de son agriculture », a estimé le chef Thierry Marx. Invité de l’émission l’Info du vrai sur Canal + le 9 novembre, il a aussi estimé essentiel d’ « apprendre ce qu’est un bon produit ».


« C’est quoi un bon produit ? On parle toujours du bio et on nous en tartine des tonnes. Un bon produit c’est son impact social et son impact environnemental », a-t-il fait valoir lors de cette émission dont le thème était « Sommes-nous trop sur la planète ? ».

« Un bon produit, c’est combien je paie à l’agriculteur le produit que je lui achète (…) pour lui permettre – impact social - de transmettre sa terre aux générations futures mais également pour l’aider - impact environnemental – à avoir une terre propre pour avoir des légumes propres ».

Le chef étoilé a plaidé pour « une agriculture en conscience, une croissance en conscience et une consommation en conscience », ce qui passe notamment par le rejet du « tout tout de suite » au profit du « respect de la saisonnalité », a-t-il ajouté.


Le chef Thierry Marx invité d'Yves Calvi le 9 novembre 2020

Martelant qu’ «on n’a pas de leçons à donner aux agriculteurs quand on regarde ce qu’ils font depuis 10 ou 20 ans, il a notamment cité l’exemple de Pierre Weill avec son association Bleu, blanc cœur qui travaille depuis plus de 20 ans sur le lien entre production agricole, environnement et santé.

« Les agriculteurs aujourd’hui ont conscience de cela mais il faut du temps ; l’agriculture ce n’est pas un business model comme une start up du numérique », a-t-il lancé.

Il a en outre souligné qu’il n’y avait pas de conflit entre tradition et innovation car « l’innovation a permis de découvrir des systèmes de cuisson très intéressants.»

0 commentaire
T&T tradition transmission